•• Chronique d'Almeda 1 •• Lily Lit

Mis à jour : janv. 18




Je partage avec toi aujourd'hui, la chronique faite par Lily Lit, concernant le premier tome des aventures d'Almeda.

Pour retrouver le site chroniqueur, c’est par ici. Merci à toi pour ce retour qui m'a beaucoup émue. Résumé:

Almeda, jeune femme à l’apparence banale, ne se doute pas que son destin sera chamboulé. En effet, elle sera confrontée à des phénomènes irrationnels, inexplicables, aussi bien étonnants, qu’effrayants. Tout autour d’elle se déchaîne. Cette jeune femme se révèle être courageuse, curieuse et déterminée. De découverte en découverte, elle va être confrontée à de vieux secrets datant de plusieurs générations n’hésitant pas à affronter des créatures fantastiques.

Léo – un Malifatius – est indéniablement attiré par elle, mais sa famille va s’en mêler. Et c’est sans compter sur Orel, son frère, qui n’hésitera pas à comploter contre le couple. Seuls les pouvoirs d’Almeda l’intéressent.

Découvrez le premier tome des aventures d’Almeda et sa quête entre le devoir, la passion et l’amour. Son avis:

Je remercie Élodie pour sa gentillesse, sa confiance, sa patience.Merci de m’avoir confié Almeda.


La couverture est vraiment sublime et on ne peut plus adapté au style littéraire du roman.

Ce roman est totalement addictif, une fois plongé dedans, on arrive plus à en sortir et c’est tant mieux car on suit l’histoire avec un très grand plaisir!


Almeda est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus banale,son quotidien est le même que des millions de jeunes femmes de son âge, elle suit des cours à la fac et sort avec ses copines dès qu’elle le peut.Sa vie va être chamboulé le jour ou elle fait une mystérieuse rencontre et plus rien ne va être pareil.Des secrets venus du passé vont désormais faire partie de sa vie.


La plume d’Elodie est agréable, fluide,addictive,sensible.


J’ai beaucoup aimé l’histoire de ce premier tome si Almeda m’a parfois agacée il faut reconnaitre qu’elle a un tempérament de guerrière.D’ailleurs aimant la mythologie je me suis souvenue que Belisama me rappelait quelque chose, dans la mythologie celtique elle est la déesse du foyer et de l’artisanat du métal et du verre.


Belisama est une divinité importante du panthéon gaulois, dont le nom signifie « la très brillante », « la très rayonnante ». Son parèdre et équivalent masculin est Belenos.

Belisama peut être retranscrit des deux manières suivantes:

Irlandais : Bheal (béal) i Seamh, ce qui signifie « La bouche instruit

Gaelique : Beul-Foghlam, signifiant « La bouche qui instruit ». Au final, le roman est bourrée de rebondissements et d’actions,de magie qui le rendent irrésistible.


Je vais dévorer le second tome.


Je vous recommande de vous inscrire à la newsletter d’Elodie, ses posts sont très intéressants!


5 vues

©2018-2020 by EBGroman