J'ai lu ... Harper Jones. De Blandine P.Martin

Cette nuit, j'ai "profité" d'un mal d'épaule insupportable pour me propulser à Londres en compagnie d'Harper Jones et d'un certain Lysandre aux longues canines...




Tu le sais maintenant, j'aime beaucoup la plume de cette auteure que je qualifie de talentueuse. D'ailleurs, avant de te donner mon avis sur son dernier roman, je te laisse découvrir une préface écrite par Maxime Gillio (rien que ça) « Il y a deux sortes d’écrivains.

Les premiers sont ceux qui pensent qu’ouvrir le robinet à mots et à idées suffit à les légitimer. Ils écrivent comme ils parlent, vous infligent leur logorrhée sans la relire, et vous vendent leur brouet comme de la littérature. Ils ne comprendront jamais qu’écrire nécessite une réflexion de chaque instant, une remise en question à chaque phrase, et que même les textes les plus légers en apparence sont le fruit d’une exigence et d’un labeur constants.

Ceux-là n’ont rien compris.

Et puis il y a ceux qui savent, tout cela. Qu’écrire, ce n’est pas simplement avoir des idées ou raconter une histoire. Qu’écrire est un effort continu, une quête de la performance, un souci permanent de l’amélioration et surtout, un cadeau que l’on fait au lecteur. Un cadeau qui nécessite sueur, humilité et efficacité.

Ceux-là sont des professionnels de l’écriture.

Il vous suffira de lire les premières lignes de ce roman pour comprendre que Blandine appartient sans conteste à cette deuxième catégorie. En quelques phrases bien tournées, elle vous happe et vous entraîne dans son univers bien à elle. Elle impose sa patte et son identité, et on se plaît à suivre la quête de sa Harper Jones, Docteur en sciences occultes, badass à souhait, grande gueule au cœur brisé (mais à qui on collerait parfois une petite fessée tant son mauvais caractère peut vous faire grincer des dents…). Son récit est vif, enlevé, truffé de reparties bien tournées, avec l’émotion qui vous cueille sans vous prévenir au détour d’un paragraphe. C’est propre, direct et énergique. Et il faut écrire soi-même pour savoir qu’en littérature, l’apparente simplicité est ce qui nécessite en réalité le plus de travail.

J’ai appris que Blandine était désormais écrivaine à plein temps. D’avoir lu Harper Jones m’a fait comprendre pourquoi. »


Ca donne déjà envie pas vraie ?

Aller, je me lance.

La plume de Blandine est une fois encore pleine de sensibilité et d'émotion. La lecture est facile, rapide et touche au but sans faille. Harper est d'un caractère de chien qui m'a beaucoup amusé, mais, elle est aussi sensible et touchante. Lysandre est simplement envoûtant... Que dire de plus d'un tel personnage ? Si ce n'est qu'il n'a pas besoin de ses pouvoirs pour t'envouter.

Et comme elle aime le faire, elle nous à offert un beau cliffhanger, (qui s'arrête en plein suspens) Sache, que je la déteste pour ça. Fort heureusement, je sais de source sur, qu'elle est en pleine écriture du second tome et au vu de son écriture rapide, je n'aurais pas beaucoup à attendre pour avoir la suite, que j'ai hâte de lire. Il est sorti il y a quelques jours seulement, mais peut être as tu toi aussi lu ?' Ton avis ? Et fais comme moi, n'oublie pas de laisser un commentaire sur la plateforme de vente si tu te l'es procuré. (Comme pour n'importe qui d'autre d'ailleurs. ;) ) Tu l'as compris, je suis convaincue, une fois de plus. #Vampire #HarperJones #BitLit #Roman #JaiLu #Avis




10 vues